La coopération d’ADAPTACLIMA II est une deuxième phase et, en fonction des résultats obtenus dans le plan cadre d’action, on travaillera dans différents groupes de capitalisation pour le transfert des résultats. Concrètement, on a prévu de travailler sur trois axes :

  • Actions de capitalisation dans la réglementation et la gestion publique ayant une incidence sur le changement climatique.
  • Actions de capitalisation pour promouvoir la formation et la sensibilisation en matière de changement climatique : l’objectif consiste à sensibiliser un large groupe en partant de la prise de conscience chez les enfants jusqu’à la formation universitaire.
  • Actions de capitalisation pour le transfert de résultats au domaine entrepreneurial et agricole : l’objectif consiste à transférer la connaissance au secteur privé pour atténuer les effets du changement climatique.

REGLEMENTATION ET GESTION PUBLIQUE

viviendayenergia

Recommandations pour la réhabilitation énergétique et durable et réglementation technique pour les habitations qui aident à atténuer le changement climatique.

Il s’agit d’adapter la réglementation technique du logement et de la construction afin d’atténuer le changement climatique en tenant compte de l’adaptation des logements au changement climatique qui se reflète dans la législation sur le logement.

À titre de produit final, on a prévu la réalisation de l’édition d’un livre de recommandations pour la réhabilitation de bâtiments et de logements en vue de l’atténuation du changement climatique.

L’Institut Instituto Galego de Vivenda e Solo de la Xunta de Galice capitalisera avec ce projet les résultats d’ADAPTACLIMA I ainsi que d’autres projets comme PyroSUDOE, E4R, Enerbuilca, Mi Ciudad AC2, Sofias, pour profiter de tous les outils existants pour ce même objectif.

De même, on diffusera ces recommandations en organisant des discussions avec des techniciens des constructeurs et des promoteurs.

Rio DueroTransferts des résultats obtenus dans le secteur de l’eau et des projets SUDOE pour la seule gestion efficace et durable sur les territoires riverains du Douro.

L’Association Ibérique des Communes Riveraines du Douro (AIMRD) en collaboration avec l’Université de Tras os Montes e Alto Douro (UTAD), vont développer cette action dans une double perspective : l’utilisation durable de l’eau et du territoire fluvial.

En se fondant sur les études réalisées pour les projets antérieurs, (produits, résultats, conclusions et recommandations), par le biais d’initiatives et outils de conseils pour la législation en faveur de la lutte contre le changement et la promotion des politiques d’adaptation, d’actions qui soient extrapolables et rentables pour les entreprises, d’activités de formation et de sensibilisation de tous les publics et d’activités de diffusion et de visibilité avec un grand impact médiatique.

L’AIMRD dirige le transfert des résultats obtenus dans le secteur de l’eau et des projets SUDOE, leur gestion efficace et durable. De même, elle réalisera des audits écologiques dans des bâtiments administratifs et dans leurs installations pour obtenir un diagnostic et pouvoir formuler des propositions d’amélioration de la gestion de l’eau. Elle encouragera également des processus de participation publique pour l’intervention sur les territoires fluviaux ainsi que leur intégration au sein de la dynamique de prise de décision de l’administration locale.

D’autre part, le territoire fluvial du Douro est pris en compte dans le travail de prévention contre les inondations, le développement d’une réglementation urbanistique pour défendre le territoire fluvial et la promotion de la participation du volontariat environnemental.

Les résultats du projet seront diffusés sur le territoire du Douro par l’organisation de trois séminaires en Espagne (AIMRD) et deux au Portugal (UTAD).

FORMATION ET SENSIBILISATION

Jornadas educativas ADESVAL11_1024x768Formation et sensibilisation des enfants et des jeunes au changement climatique.

L’Association pour le développement de la Vallée d’Alagon (ADESVAL), en collaboration avec l’IGVS, va réaliser des actions afin d’élaborer un dossier de bonnes pratiques pour la formation et la sensibilisation des enfants et des jeunes au changement climatique.

Ce travail sera réalisé dans l’Espace de Nature de « Canchos de Ramiro » comme environnement naturel de référence. Le travail permettra de capitaliser les résultats obtenus de l’Unité Didactique élaborée dans ADAPTACLIMA I sur le changement climatique grâce à son utilisation dans l’espace en question et la tenue de discussions dans des collèges.

arquitectura cambio climaticoÉlaboration et développement du module de formation pour le changement climatique pour les études d’architecture supérieure ou technique et d’ingénierie.

L’IGVS élaborera un module de formation universitaire en matière de changement climatique pour les études en architecture supérieure, architecture technique et ingénierie afin que les étudiants acquièrent une formation intégrale qu’ils appliqueront dans leur carrière professionnelle.

TRANSFERT AU DOMAINE ENTREPREUNARIAL ET AGRICOLE

huella C02 viñedoImpact du changement climatique et calcul de l’empreinte carbone sur le secteur vitivinicole.

L’Institut Basque de Recherche et de Développement Agricole (NEIKER), en collaboration avec le partenaire Bodegas Faustino, poursuivra le travail initié lors du projet ADAPTACLIMA I, en améliorant les modèles de l’impact climatique sur les vignobles et en utilisant un système d’information géographique qui incorpore l’information du sol et les scénarios climatiques.

La participation active de Bodegas Faustino, en tant que partenaire, dotera le projet de zones pilotes pour pouvoir y réaliser et valider les modélisations. En outre, Bodegas Faustino participera au séminaire afin de divulguer au sein du secteur les changements au niveau de la gestion actuelle et future des vignobles, tant en ce qui concerne l’impact du changement climatique que la réduction de l’empreinte carbone.

pilotage irrigationAmélioration des systèmes d’information aux agriculteurs pour une gestion plus efficace des ressources hydriques.

La Chambre d’Agriculture de la Dordogne va développer une plate-forme web qui propose des informations aux agriculteurs pour les travaux d’arrosage en Dordogne, avec un système de suivi des niveaux d’eau permettant de gérer l’arrosage par la transmission de données techniques par GSM, des alertes par SMS, etc. Pour cela des données météorologiques locales et des analyses hydrologiques locales seront intégrées afin de définir les ressources hydriques disponibles.

Il est ainsi prévu d’aborder des questions comme la possibilité de maintenir la production dans l’évaluation économique de l’effet du changement climatique, l’estimation de la couverture des besoins en eau avec les ressources existantes, la conception de nouveaux plans techniques et de cultures adéquates, le calcul des besoins de stockage de l’eau. Pour cela, on va élaborer une cartographie en intégrant tous ces critères et créer un modèle du potentiel des sols. Il s’agit de réaliser un outil informatique qui permettra de modéliser, dans les bassins hydrographiques, les données du climat, du sol et les données agronomiques pour informer et alerter tous les publics sur les conséquences du changement climatique sur le territoire.