Dans le Plan Cadre d’Action d’adaptation pour le territoire SUDOE au changement climatique, et après avoir élaboré l’inventaire de toutes les ressources des projets à capitaliser, le projet ADAPTACLIMA II développe quatre projets pilotes partagés et conçus au sein du comité technique du projet pour profiter de l’expérience et des compétences des partenaires dans une perspective plus transversale. Chacun des projets pilotes est porté par l’un des partenaires chargé de son exécution et de l’organisation de la coopération au sein du partenariat.

Mapa Andalucía Distribución de las temperaturas máximas. Modelo CNCM3Viseur cartographique des changements des paysages dus au changement climatique.

La Junta de Andalucia réalisera ce viseur multitemporel des changements du paysage liés au changement climatique. Cette application intégrera les données des différents scénarios des régions participantes à ADAPTACLIMA II en incluant des photographies actuelles des zones emblématiques ainsi que d’autres outils de visualisation des effets et des transformations climatiques. On travaillera à la confection de modèles paysagers élaborés à partir de différentes variables telles que : le climat, le changement dans la végétation, le changement des utilisations du sol ou les changements des unités physionomiques, entre autres.

Il s’agit de diffuser auprès des citoyens les changements entraînés par ce phénomène de manière plus visuelle, en obtenant une image actuelle du climat et de ses possibilités ainsi que la répartition de la migration et de l’échange global de paysages.

Parque Natural de las Marismas de SantoñaLaboratoire de mise en œuvre de mesures d’adaptation au changement climatique dans des espaces naturels protégés de Cantabrie.

Cette initiative de la Communauté de Communes Durable de Cantabrie (MMS) consiste à mettre en œuvre des mesures dont une bonne partie est issue du projet des travaux ADAPTACLIMA pour l’adaptation au changement climatique dans les espaces naturels protégés dans la région de Cantabrie.

Le laboratoire envisage des actions dans tous les secteurs présentant un intérêt :

  • Agriculture, adaptation du choix des cultures et des époques de plantation en fonction des nouvelles conditions climatiques ; programme de contrôle de l’état des ressources hydriques souterraines (aquifères) et étude de captation.
  • Pêche, mises en œuvre de système de gestion intégrée au sein de confréries de pêcheurs.
  • Forestier : plan de restitution progressive des repeuplements d’eucalyptus par d’autres espèces alternatives moins exigeantes en consommation d’eau. Plan d’exploitation énergétique des résidus forestiers (biomasse) et plan de l’utilisation de micro-réserves forestières pour la protection des masses de hêtraies et des aunaies.
  • Milieu naturel : programme de surveillance et de contrôle des espèces allochtones invasives.
  • Coûts : implantation de systèmes de gestion intégrée sur les plages ; réaménagement des utilisations de la zone côtière en tenant compte des modifications du milieu induites par le changement climatique.
  • Tourisme : développement et implantation d’un modèle de planification du secteur touristique adapté aux changements.
  • Empreintes carbone : application aux secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche et du tourisme.

Par ailleurs, diverses actions de promotion et d’information sectorielle seront réalisées, telle que la promotion des utilisations durables du sol à forte capacité agricole en utilisant le zonage agro-écologique, la promotion du banc de terres pour des usages agro écologiques, la promotion des bonnes pratiques dans l’activité de pêche et la contribution à la conservation des habitats terrestres qui environnent les écosystèmes aquatiques, la promotion du volontariat environnemental et du concept de surveillance du territoire, la promotion de l’activité forestière pour la prévention et la lutte contre les incendies, et la promotion des bonnes pratiques dans l’activité touristique (eau, déchets et énergie).

Plan Andaluz de Acción por el ClimaApplication à l’échelle régionale de la méthodologie élaborée dans ADAPTACLIMA dans la région d’Andalousie.

Le partenaire Junta de Andalucia travaille afin d’utiliser le territoire d’Andalousie pour évaluer et intégrer les problématiques et les critères de différents domaines qui sont rassemblés et présentés dans ADAPTACLIMA, en les comparant aux résultats obtenus dans d’autres projets concernant le changement climatique par secteurs et en recherchant une solution d’ensemble réaliste.

Pour ce faire, on élaborera des scénarios de changement climatique à l’échelle locale actualisés en fonction de l’IPCC IV, en utilisant les programmes, les méthodes et les procédures présentés dans ADAPTACLIMA. On développera également des matrices d’impacts de changement climatique pour l’ensemble de l’Andalousie et l’on recherchera des synergies avec des expériences d’autres projets comme PyroSUDOE, SUD’EAU, …

Carte Thermique 19900820 BordeauxOptimisation du confort thermique par l’utilisation de ressources renouvelables

L’Association Climatologique de la Moyenne-Garonne et du Sud-Ouest (ACMG) développera cette action qui consiste à réaliser un diagnostic thermique durant l’époque estivale sur une série de villes et de zones urbaines du SUDOE, afin d’optimiser de manière durable le confort des zones résidentielles et de travail par l’utilisation de l’eau pour la climatisation passive des espaces publics et des zones urbanisées.

Cette action sera conduite en étroite collaboration avec des agriculteurs des alentours utilisateurs des ressources hydriques en question. Ce projet se fonde sur les résultats des observations de télédétection thermique des villages et des villes dans le cadre du projet TELERIEG qui a observé que le confort thermique est proportionnel à la proximité de terrains arrosés.

Le développement du projet permettra également d’améliorer les liens entre les zones urbaines et rurales pour développer des synergies afin de créer une adaptation plus durable. Les résultats des projets liés au secteur de l’eau seront également intégrés.