Météo: des îlots de chaleur qui font suffoquer en ville

De forts écarts de température sont observés entre la ville et la campagne, voire entre les quartiers d’une même ville. Bordeaux et Agen se penchent sur la question.

Le problème tient en quelques chiffres, diffusés par l’Institut national de veille sanitaire (INVS). Pendant la grande canicule de l’été 2003, restée dans toutes les mémoires, la surmortalité enregistrée en France dans les villes petites et moyennes a été de 40 %. Elle a été de 80 % à Lyon et de 141 % à Paris.

SoudestFR recorte agosto2